Rouge         English version
Supports et techniques mixtes, 2019 - 2020.


Les productions ci-dessous constituent un extrait d’accessoires, de vêtements hybrides et d’objets en tout genre qui est né suite à un travail avec Chloé Bourhis autour du thème de la manifestation et de ces représentations.  L’installation, la performance ou la série photographique “Le fond de l’air est toujours rouge” sont autant de moyens d’incarner ces différents supports d’expressions - des corps à l’environnement dans lesquels ils s’inscrivent.

Etablissement d’un thème de recherche commun avec Chloé Burhis et premières recherches.

Gravure au laser sur pavé en ciment, 24.5 x 12.5 x 5 cm chacun. Des graffitis récoltés avant d’être effacés se retrouvent pérennisés par la gravure. Le pavé devient autant la mémoire d’insurrections qu’il incite à de nombreuses utilisations : construction d’un sol commun (mémorial), moyen d’attaque (lancé de pavés), de défense (sac à main), de dissimulation (boite secrète), ...

Questionner le point de vue et la capacité du message à se dissimuler, à se dévoiler et à se déployer.


«Le module pour le tout», recherches de combinaisons avec Chloé Bourhis.


Performance avec Chloé Bourhis :  Repeinte de facades de tee-shirt.

Travail autour du bonnet, manipulation et extension vers de nouveaux modèles d’expression avec Chloé Bourhis.


“Le fond de l’air est toujours rouge” est une série photographique dont le titre fait référence à celui quasi-éponyme du film de Chris Marker, un témoin des soulèvements présents dans les décennies qui suivent mai 68 et qui semble, pour nous, toujours résonner avec l’air du temps.