Le souvenir         English version
Expression plastique, 10 feuilles, 500 × 650 mm, 2016. 


L’idée est de donner forme à ce qui se laisse difficilement saisir, le souvenir : une présence sensible, à la fois reste lacunaire et chemin difficile à parcourir. Dans mon cas, il s’agira d’un court et lointain souvenir : la perte de ma mère dans une foire et du parcours ou plutôt de mon égarement dans la foule avant de la retrouver. Mon travail est ici pensé comme une investigation personnelle de ma mémoire, une tentative de recherche, de reconstruction et un compte rendu inachevé, brouillon. Je suis au sein d’un ballet sonore et d’une cacophonie visuelle, l’espace temps que je souhaite retranscrire est confus et mon parcours est désarticulé, instable. Je passe plusieurs fois aux mêmes endroits sans jamais m’arrêter.